SPICY LANGUAGE.

Or, in its own words, Langue sauce piquante: Le blog des correcteurs du Monde.fr: the blog of the proofreaders of Le Monde. If you know French, or are trying to learn, this is a great way to immerse yourself. A recent entry discussed the history of the multivalent word sacre (carrying both the positive and negative connotations of Latin sacer); another explains why you sometimes have to use the singular even when it seems you’re talking about something plural. I have to say, though, that I’m not sure they properly understand the quaint sexist outcry “Va va voom!” (or, as they have it, “Va va voum !”), since they include it in an entry on onomatopeia; like the similar “Hubba hubba!” it’s more a venting of primal emotion in assonant syllables than an attempt to represent a natural sound, like “oink.” (Thanks to Mark for the link!)

Comments

  1. And note the nice pun/polysemy and thus translation problem in the blog’s name. You’d rather find langue sauce piquante on restaurant menus than anywhere else.
    I’m extremely glad that there’s now a second readable French blog on language that I know of.

  2. What if the original “va va voom,” the one in the movie, was onomatopoeic (engine revving up), and that in the Renault Clio commercial simply expressed emotion?
    I’m going sound odd now, but compare this song “received from the spirit” of Mother Ann (Lee) — and the last words of Fowles’ Maggot.

  3. Cryptic Ned says:

    This is a bit of a minor point, but I’ve always heard it as “va va va voom!”, not “va va voom!”. There’s a big difference in terms of the buildup to the eventual Voom.

  4. That blog is linguistically deep. Editors and proofreaders are already nitpicky, and now they’re blogging about it.
    And what timing: didn’t the editor of Le Monde just step down today?

  5. Thanks to Mark for the link!
    And thanks to the hat for posting it! I found it here, which would be a third readable French blog.

  6. Lars (the original one) says:

    And 14 years on, the sharp sauce is still being cooked. Time to add it to the blog roll?

  7. If I put every interesting blog on the blogroll, there would be no room for my own blog! I only put things there that I actually consult, and I’m afraid I don’t read Langue sauce piquante. But I’m glad you revived this post and hopefully brought new eyes to the spicy blog!

  8. Stu Clayton says:

    There’s some serious blogging at that blog. On Nov 30 the Correcteurs give us one of those bits of ideological compassion for the poor misrepresented “jacquerie” (history is written by the victors etc):

    # La révolte du Beauvaisis en 1358, dans l’Oise actuelle, n’est connue que par Froissart, chroniqueur des rois, qui lui a donné le nom de jacquerie, par dérision, nom qui est resté, évidemment, car ce sont les vainqueurs qui, etc. Ils ont été férocement réprimés. Il les présente comme des « méchantes gens », des « chiens enragés », et, notons-le, il leur reproche d’être sans chef. »
    (Correcteurs) #

    On Dec 1 the blogger T. R. Aule counters this snowflak by merely quoting Froissart, with link to Wikisource:

    # « Assez tôt après la délivrance du roi de Navarre, advint une grand’merveilleuse tribulation en plusieurs parties du royaume de France, si comme en Beauvoisin, en Brie, et sur la rivière de Marne, en Valois, en Laonois, en la terre de Coucy et entour Soissons. Car aucunes gens des villes champêtres, sans chef, s’assemblèrent en Beauvoisin ; et ne furent mie cent hommes les premiers ; et dirent que tous les nobles du royaume de France, chevaliers et écuyers, honnissoient et trahissoient le royaume, et que ce seroit grand bien qui tous les détruiroit. Et chacun d’eux dit : « Il dit voir ! il dit voir ! honni soit celui par qui il demeurera que tous les gentils hommes ne soient détruits ! » Lors se assemblèrent et s’en allèrent, sans autre conseil et sans nulles armures, fors que de bâtons ferrés et de couteaux, en la maison d’un chevalier qui près de là demeuroit. Si brisèrent la maison et tuèrent le chevalier, la dame et les enfans, petits et grands, et ardirent la maison. Secondement ils s’en allèrent en un autre fort châtel et firent pis assez ; car ils prirent le chevalier et le lièrent à une estache bien et fort, et violèrent sa femme et sa fille les plusieurs, voyant le chevalier : puis tuèrent la femme qui étoit enceinte et grosse d’enfant, et sa fille, et tous les enfans, et puis le dit chevalier à grand martyre, et ardirent et abattirent le châtel. Ainsi firent-ils en plusieurs châteaux et bonnes maisons. Et multiplièrent tant que ils furent bien six mille ; et partout là où ils venoient leur nombre croissoit ; car chacun de leur semblance les suivoit. Si que chacun chevalier, dames et écuyers, leurs femmes et leurs enfans, les fuyoient ; et emportoient les dames et les damoiselles leurs enfans dix ou vingt lieues de loin, où ils se pouvoient garantir ; et laissoient leurs maisons toutes vagues et leur avoir dedans : et ces méchans gens assemblés sans chef et sans armures roboient et ardoient tout, et tuoient et efforçoient et violoient toutes dames et pucelles sans pitié et sans mercy, ainsi comme chiens enragés. Certes oncques n’avint entre Chrétiens et Sarrasins telle forcenerie que ces gens faisoient, ni qui plus fissent de maux et de plus vilains faits, et tels que créature ne devroit oser penser, aviser ni regarder ; et cil qui plus en faisoit étoit le plus prisé et le plus grand maître entre eux. Je n’oserois écrire ni raconter les horribles faits et inconvenables que ils faisoient aux dames. Mais entre les autres désordonnances et vilains faits, ils tuèrent un chevalier et boutèrent en une broche, et le tournèrent au feu et le rôtirent devant la dame et ses enfans. Après ce que dix ou douze eurent la dame efforcée et violée, ils les en voulurent faire manger par force ; et puis les tuèrent et firent mourir de male-mort. Et avoient fait un roi entre eux qui étoit, si comme on disoit adonc, de Clermont en Beauvoisin, et l’élurent le pire des mauvais ; et ce roi on appeloit Jacques Bonhomme. » #

  9. Stu Clayton says:

    I just posted a long comment that doesn’t show up on “recent posts”, although I still see it here. It has lots of French in it, so maybe it has suffered the fate of comments containing Russian ?

  10. Both of your comments show up for me, both here and on the recent posts list.

  11. Stu Clayton says:

    Now it does in mine as well. They used to show up even before the 15 minutes editing time were over.

  12. Mais où sont les commentaires d’antan?

  13. Lars (the original one) says:

    If you mean the ones you linked to in your original post, they have moved. I was curious about the one about singular and plural and got a good search term (inflation) from the old URL and found it — so they are still there.

  14. No, I was just making a silly joke about Stu’s disappearing comments.

Speak Your Mind

*